Comment gérer vos Locations SAISONNIÈRES à DISTANCE avec Sébastien ASCON

27 Jan

Découvrez comment SÉBASTIEN ASCON à mis en place un système pour passer un minimum de temps à gérer ses locataires dans ses locations saisonnières (entrées & sorties, ménage etc…). Quels bénéfices temporaire et géographique ça lui apporte…?

 

Comment gérer vos Locations SAISONNIÈRES à DISTANCE ?

avec Sébastien ASCON

 

Sébastien D – Bonjour les amis, c’est Sébastien D l’investisseur immobilier, je suis avec un autre Sébastien, Sébastien Ascon

Sébastien Ascon – Bonjour !

Sébastien D – Pas trop froid ?

Sébastien Ascon – Non ça va.

Sébastien D – On était dans la piscine tout à l’heure, on s’est un peu rhabillés quand même ! Alors ce qui m’intéresse c’est de savoir où tu vis ? Où est-ce que tu as investi ? Qu’est-ce que tu fais ? Pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Sébastien Ascon – Je m’appelle Sébastien, et j’investis essentiellement à Toulouse. J’habite à 25 km de Toulouse, donc le gros de mes investissements est là-bas, et je fais principalement de la location saisonnière sur plusieurs appartements à Toulouse.

Sébastien D – Tu as combien d’appartements ?

Sébastien Ascon – On en a 9 en location saisonnière.

Sébastien D – Tu ne fais que de la location saisonnière ?

Sébastien Ascon – Que de la location saisonnière, et ce que je te disais il y a quelques jours : je suis en train d’acheter un autre appartement à Tarbes pour faire de la colocation. Donc le gros de l’activité est à Toulouse pour du saisonnier.

Sébastien D – Là on n’est pas à Toulouse, donc tu gères quand même à distance ? Tu reçois des mails, ça continue de travailler à distance.

Sébastien Ascon – Alors c’est un peu la question de comment on gère une location de courte durée à distance, c’est problématique pour beaucoup de personnes.

Sébastien D – Parce que là tu es ici aujourd’hui, mais fait les entrées et les sorties ? Qui gère ?

Sébastien Ascon – Alors il y a de multiples façons de déléguer, moi ce que je fais c’est que je garde la partie amont, c’est-à-dire que je gère les annonces, leur publication, leur maintien, etc. Je garde la main aussi sur le contact client, les échanges de mails, par contre tout ce qui se passe sur le terrain je le délègue à une société de conciergerie. Donc l’intérêt c’est de ne pas avoir à être physiquement sur place dans les appartements, ce qui permet de gérer son activité qu’on soit à Toulouse, à Brest, à Dubaï, on fait comme on veut.

Sébastien D – Donc tu gardes la main mais ce n’est pas toi qui gères tout.

Sébastien Ascon – Je gère la partie amont parce que je veux quand même maîtriser ce qui se passe, je veux être responsable de mon calendrier, du taux de remplissage. Par contre après, aller remettre les clés, gérer les clients, le linge, c’est quelque chose que j’ai fait mais qui ne m’intéresse plus.

Sébastien D – Ce qui est presque plus chronophage parce que mettre les annonces, gérer le calendrier, vérifier les réservations, le nombre de nuits, etc., c’est toi qui le fais, ce sont tes biens, c’est toi qui connais et c’est toi qui gères ton business.

Sébastien Ascon – Exactement.

Sébastien D – Même si ça se délègue, on a vu qu’il y a d’autres personnes ici qui le délèguent aussi. Par contre tout ce qui prend du temps, qui demande une présence physique, ça tu l’as délégué depuis combien de temps ? Depuis le début ?

Sébastien Ascon – Non, j’y suis allé petit à petit. Jusqu’à trois appartements, avec deux emplois à temps plein et deux enfants, on arrivait à gérer. Après il a fallu passer la main petit à petit, donc on a essayé plusieurs solutions, plusieurs prestataires, certains ne nous ont pas convenu donc on a arrêté de travailler avec eux. Il y a même des prestataires qui ont arrêté d’eux-mêmes parce que ce n’est pas quelque chose qui les intéressait, ou en tout cas ils ne voulaient pas continuer dans la durée. Cette partie-là sur le terrain, elle est chronophage donc on la délègue.

Sébastien D – Parce que bon, remettre les clés… Enfin les exemples ne manquent pas, mais ton locataire arrive en train pour 18h, tu t’es organisé, manque de pot il y a un retard, tu vas chez des amis, il est 21h et il arrive… Si tu faisais 3 nuits c’est bien, sauf que tu ne peux pas faire autrement que d’aller accueillir.

Sébastien Ascon – Alors, la bonne nouvelle c’est que les retards comme ça, ça reste quand même assez rare. Généralement les gens te préviennent s’ils ont du retard, et puis je les sensibilise quand même, à travers les mails que je leur envoie, en disant si vous avez du retard n’hésitez pas à contacter untel parce que je n’ai pas de service de réception.

Sébastien D – Donc en fait tu paies éventuellement une autre personne ?

Sébastien Ascon – Non non, c’est la même personne, mais si le client a du retard, je lui demande d’appeler la personne qui est censée l’accueillir pour lui dire au lieu d’arriver à 18h, j’arriverai à 23h parce que mon train a du retard, par exemple.

Sébastien D – Tu appliques des pénalités ou pas ?

Sébastien Ascon – Non, mais ce que je fais c’est que je limite les horaires d’entrée, c’est-à-dire que chez moi tu peux rentrer jusqu’à 21h, au-delà je prends un forfait de 25 € parce que la personne qui les accueille me demande plus, passée une certaine heure.

Sébastien D – Donc tu majores le prix si c’est en horaires de nuit.

Sébastien Ascon – Exactement.

Sébastien D – Et les départs c’est plus facile à gérer. Et donc là t’en as plusieurs, tu continues et tu fais vraiment que le saisonnier ?

Sébastien Ascon – Je fais du saisonnier, et je me lance sur ma première colocation. Je viens de passer le compromis, dans 4-5 mois je devrais avoir les premiers locataires. Après j’ai quand même envie de continuer le saisonnier, aujourd’hui on arrive sur un processus qui est bien huilé, on a des outils qui nous permettent de déléguer un certain nombre de choses. Le channel manager qui te permet de synchroniser les prix ou les calendriers sur toutes les plateformes, donc c’est quelque chose qui se fait en automatique.

Sébastien D – A la limite pour un ou deux biens c’est du boulot, ça devient indispensable quand tu en as trois ou quatre, et après plus tu en as plus il y a des outils qui le gèrent à ta place. Parce que si tu dois penser à tout après tu décroches, et du coup ça veut dire que tu n’as jamais l’esprit libre… Et donc il y a des outils.

Sébastien Ascon – Ca te permet d’automatiser, d’industrialiser, ça devient un business à part entière.

Sébastien D – Donc ça permet de partir, de t’extraire de ton activité, de te déplacer physiquement comme ici, ou autre. Tu vois c’est une question que je m’étais posée il y a quelque temps : est-ce que si je fais du saisonnier ça veut dire que je suis condamné à y passer mes vacances ? Parce que si je veux partir 3 semaines / 1 mois, cela signifie que pendant cette durée je ne le fais pas.

Sébastien Ascon – Non, tu délègues. C’est entre 30 et 35 € par client, ce coût de délégation, ménage compris. Donc toi si tu veux te lancer tu peux partir l’esprit tranquille. La seule contrainte que tu vas avoir, c’est si tu ne veux vraiment t’occuper de rien, il va falloir que tu trouves quelqu’un qui va devoir répondre à tes clients. Car les réservations vont tomber et il faut répondre dans les 5-10 minutes.

Sébastien D – Et puis après, soit tu fais plusieurs nuits… effectivement une nuit tu arrives un jour, tu repars le lendemain, si le forfait c’est 30/35 € tu manges pas mal. Par contre si c’est plusieurs jours, 4/5 nuits, c’est bien, ça équilibre un petit peu en plus.

Sébastien Ascon – Au début je faisais 3 nuits minimum quand je gérais tout seul, après je suis passé à 1 nuit, c’était vraiment du boulot quand je gérais tout seul. Je suis parti à 2 nuits, c’était le bon compromis, si vous gérez tout seul, c’est ce compromis-là qu’il faut trouver. Maintenant que je délègue tout, que je ne suis plus sur site, je suis passé à 1 nuit minimum parce que ces contraintes ce n’est plus moi qui les ai. Alors forcément quand je fais 1 nuit, je gagne moins que mon prestataire de services, mais tout ça se lisse sur l’activité globale.

Sébastien D – Ceci dit si tu avais du 1er au 5 et après du 7 au 10, ça te permet quand tu as 1 ou 2 nuits de pouvoir caler les réservations de dernier moment. Ok, tu gagnes un peu moins, mais tu as quand même rempli.

Sébastien Ascon – Voilà, c’est de l’optimisation après.

Sébastien D – Donc tu as un blog et une chaîne youtube. Qu’est-ce que tu proposes ?

Sébastien Ascon – Mon blog s’appelle louer-en-courte-duree.fr, la chaîne youtube s’appelle également « louer en courte durée ». Et donc dessus j’explique aux gens comment investir dans l’immobilier, comment investir en saisonnier, comment exploiter et optimiser l’activité de location en courte durée ou saisonnière. Et puis pour les personnes qui veulent aller un petit peu plus loin et se lancer, j’ai également des produits à disposition.

Sébastien-Ascon-Gestion-location-saisonnière-à-distance

Sébastien D– Merci ! On va y retourner, toi tu as ta séance de massage ! Il m’a dit je n’ai pas beaucoup de temps, j’ai massage à 17h30, on va te libérer. Merci beaucoup !

Sébastien Ascon – Merci à toi Sébastien !

0 thoughts on “Comment gérer vos Locations SAISONNIÈRES à DISTANCE avec Sébastien ASCON

Laissez votre question ou votre commentaire