Indépendance Financière #07 : Olivier, 23 biens immobiliers

18 Fév

Découvrez comment j’ai rencontré Olivier. C’était au cours d’une plongée, je vais vous racompter son histoire immobilière.
Il a la cinquantaine et vie entre France et Thaïlande. Dans les années 2000 il à investie dans l’immobilier pour arriver à 23 biens !
Je vous explique comment il à réalisé ses investissements atypiques et de belles plus-values.
Aujourd’hui il vit la vie de ses rêves entre plongées et soleil toute l’année.

Quelques mots sur Olivier puis sont histoire immobilière :

(…) Nous étions les deux seuls Français sur le bateau, il m’explique qu’il plonge un petit peu ici, qu’il vient régulièrement. Il m’intriguait à cause de ce qu’il me disait, de son attitude et aussi de la couleur de sa peau. En fait il était bronzé, ce n’était pas un bronzage de quelqu’un qui vient d’arriver, il n’y avait pas de coup de soleil, ce n’était pas le bronzage de quelqu’un qui était là depuis une semaine, quinze jours ou trois semaines, c’était un bronzage un peu plus marqué. Je lui pose la question, je lui demande s’il est là en vacances, s’il est là depuis longtemps. Et là, il m’explique qu’il a changé de vie grâce à l’immobilier. Je n’ai pas pu faire son interview, car en fait on a fait les plongées, et il devait rejoindre des amis Français dans un restaurant, mais je vais vous relater ce qu’il m’a confié.

Olivier a un peu plus de 50 ans, il est lyonnais, et il a investi entre 2000 et 2002 dans des appartements à Lyon. Il a fait ça d’une manière un peu particulière, pour ceux qui connaissent la région Lyonnaise, cela existe dans d’autres coins en France, mais c’est quand même typique de Lyon. Il a investi dans des plateaux, qu’il a subdivisé, il a divisé les évacuations, c’est un vrai travail de division de lot.

Il les a mis en location, puis il a tout revendu entre 2007 et 2008, parce qu’il a voulu changer de vie. Du coup il voyage un peu entre Bangkok et la France. Sa femme et sa famille sont restées en France, et lui il fait des aller-retours entre la France et Bangkok. Son activité aujourd’hui est plutôt annexe. Tout à l’heure en revenant du bateau au club, il m’a dit : « Voilà, ce que je fais c’est que je me fais plaisir, je fais un truc qui n’est pas trop compliqué ». Sa femme a une boutique dans le Var, dans le Sud de la France, elle vend des fringues, et lui, il vient à Bangkok et il achète. Il fait ça quelques fois dans l’année, ensuite il envoie par containers et sa femme s’occupe de revendre.

Ce n’est pas obligatoire dans leur business, mais c’est quelque chose du coup qui l’occupe, il m’a dit : « Voilà Seb, ce n’est pas bien compliqué une fois qu’on a compris comment faire ». Il a totalement raison !

Ce qu’il se passe en ce moment, c’est qu’il a pris 10 jours où il est sorti de Bangkok et comme sa passion c’est de plonger, c’est de se retrouver sur des plages un peu désertes comme celle où l’on est, il prend des jours pour cela, et il a donc changé de vie grâce à l’immobilier.

Alors comment ça s’est passé ?

Sur les 23 appartements issus de la découpe des lots qu’il a fait sur une période d’environ deux ans, il a fait de la location, il a gagné de l’argent et ensuite il a tout revendu, et quand il a revendu, forcément il a fait des plus-values, et il m’a dit qu’il avait revendu pour un peu plus d’un million d’euros la totalité de ce qu’il avait. Donc là je lui ai dit « Mais pourquoi est-ce que tu n’as pas voulu en garder certains ? Ça ne te démange pas, tu n’as pas envie de continuer ? » Et il m’a avoué qu’il était en train de rechercher, qu’il était toujours en alerte, toujours en recherche au niveau de la région de Lyon, principalement Lyon centre. Donc il n’a pas abandonné, c’est juste que pour l’instant il a changé de vie.

Je l’ai rencontré et ce qui est drôle c’est que nous avons trois points communs.

On a l’immobilier, le fait d’aimer la plongée, de s’évader, et du coup en fait c’est notre style de vie, notre « lifestyle », c’est-à-dire qu’on ne fait pas tout ça pour l’immobilier, l’immobilier est un moyen d’accéder à ce qu’on veut faire, à notre style de vie.

BONUS Immobilier Sébastien D

Et pour moi, l’immobilier c’est ce qui me convient, et ce qui me permet de vivre ce que je suis en train de vivre actuellement, parce que ça ne me coûte pas un centime, je n’ai pas dû travailler pour faire ça, c’est juste les revenus passifs de mes appartements. Tout est mélangé parce que c’est sur plusieurs années, mais il y a des plus-values de mes premiers appartements, il y a le fait que j’ai un appartement qui est déjà payé, que du coup j’ai des appartements qui sont en location et qui génèrent des revenus tous les mois. Récemment je vous ai dit également que j’avais mis une de mes caves en location, donc ça génère encore plus de cash, et j’ai d’autres projets aussi.

Mais si on part là-dessus, l’immobilier ce n’est pas une fin en soi, l’immobilier ça me fait kiffer, ça m’intéresse mais ce n’est pas pour ça que je vis. Je vis pour ce que je vis là actuellement, c’est-à-dire vivre la vie dont j’ai rêvé, et c’est possible grâce à l’immobilier, c’est ce qu’a fait Olivier. C’est-à-dire que ça fait maintenant 6 ans qu’il a totalement changé de vie.

Alors je ne dis pas que c’est ce que tout le monde a envie de faire, ce n’est pas forcément ce que vous avez envie de faire. En tout cas une chose est sûre c’est que comme ça vous fait des revenus supplémentaires, ça ouvre des perspectives, ça permet de se dire : c’est possible. Et quand je dis c’est possible, ce ne sont pas des mots en l’air, ce n’est pas c’est possible dans 10 ou 20 ans. Non, c’est possible aujourd’hui, parce que si vous avez un bien que vous arrivez à acheter en-dessous du prix du marché, si vous faites ce qu’il faut au niveau des locataires, avec le crédit, avec le notaire, avec la banque, pour avoir un cash-flow qui tombe tous les moisvous commencez à créer vos propres revenus passifs.

Donc, je fais référence aussi à la première vidéo de la série qui est consacrée aux muses, c’est exactement ça, c’est à dire que vous mettez en place un système qui vous permet d’avoir de l’argent de manière automatique, qui n’a pas besoin de votre présence pour que fonctionner, vous pouvez le gérer à distance et il n’y a presque rien à faire tous les mois.

Sébastien D

  1. Indépendance Financière 01
  2. Indépendance Financière 02
  3. Indépendance Financière 03
  4. Indépendance Financière 04
  5. indépendance Financière 05
  6. Indépendance Financière 06

Sébastien D

 

 

Laissez votre question ou votre commentaire